Retour sur le reportage « Un monde obèse » sur Arte

Ces derniers jours, j’ai vu passer énormément de commentaires sur le reportage « un monde obèse » diffusé sur Arte. Ce genre de reportage m’intéresse car au delà du sujet principal de la mal-bouffe, on y retrouve en général les sujets du gaspillage, de la surproduction alimentaire, des emballages etc… J’ai donc pris le temps de le regarder et je n’ai pas été déçue du voyage.

Le reportage commence avec ces mots : « L’épidémie d’obésité est le problème le plus grave au monde. La moitié de la planète sera obèse ou en surpoids en 2030. » Ca nous met dans l’ambiance tout de suite. Cette vidéo a cela d’intéressant qu’elle ne blâme pas les consommateurs mais bien l’industrie agro-alimentaire.

Certains passages m’ont particulièrement marqué notamment :

  • Cette chercheuse qui ayant nourri 4 générations de souris à base de nourriture ultra transformée. « chaque génération avait moins de bactéries intestinales que la précédente. A la 4ème génération, plus de la moitié des bactéries ont disparu. Un simple régime alimentaire riche en sucre a décimé le microbiote de manière irréversible. » Cela est une cause essentielle de l’obésité. Et cela explique pourquoi, à nourriture équivalente, tout le monde ne réagit pas de la même façon.
  • Ou encore ce médecin au Mexique (un des pays ayant le plus grand nombre d’obèse dans le monde) : « Aujourd’hui en consultation nous avons eu un petit garçon de 3 ans, qui pesait déjà 20 kgs. Sa maman pensait lui donner une alimentation saine en lui faisant boire beaucoup de jus de fruits. Jusqu’à 7 ou 8 pas jour. » (cette citation m’a marqué car ma fille de 3 ans fait 14 kgs…
  • Ou encore cette réflexion sur notre situation en France : « Seuls 25% des produits transformés affichent le logo nutri-score car il n’est pas obligatoire. »
logo nutri-score en France

Ce qui m’a frappé également, c’est la puissance des lobbies et des acteurs de l’industrie agro-alimentaire. Ils sont d’ailleurs clairement cités dans le reportage : Nestlé, Coca-Cola, Pepsico, Unilever, Kellog’s, Danone, Mars, Mondelez, General mills ou encore Associated British food. D’ailleurs, le reportage reparle de ce scandale autour du sucre. Dans la fin des années 70, la recommandation officielle était de ne plus manger du gras et de le remplacer par du sucre jugé bon pour la santé. Quel carnage cela a créé en plusieurs générations. Aujourd’hui, nous pouvons sans conteste affirmer que pas un seul produit transformé n’échappe au sucre.

Et bon sang ces emballages en plastiques qui ont envahi les rayons des supermarchés…

Alors le reportage qui multiplie des images de personnes obèses et des gros plans de personnes en train de manger est souvent dérangeant et terriblement malaisant. Je pense que c’est fait exprès et cela fonctionne à merveille, j’ai fini le reportage totalement dégoutée. Ca c’est sur j’ai pris une claque.

2 commentaires sur « Retour sur le reportage « Un monde obèse » sur Arte »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :