Les 5R comment je les ai mis en place au quotidien : Composter

les 5R se finissent avec le terme composter. Apres refuser, reduire, reutiliser, recycler, voici le compost, donc rot en anglais.
En anglais, le terme rot, pourrir, a été traduit en français par composter.

Les 5R du zéro déchet correspondent aux 5 piliers à respecter pour gagner son mode de vie zéro déchet. Refuser ce qui est superflu, Réduire le nécessaire, Réutiliser ce qu’on achète, Recycler ce qui peut l’être et composter le reste. Voici comment j’ai mis en place ces principes au quotidien : Composter

Je vous vois venir : Mais enfin où est le R de Composter ? Alors, oui c’est vrai Composter commence par un C. Pourquoi parle-t-on des 5R ? Tout simplement car ce concept qui a été démocratisé par Béa Johnson dans son ouvrage « zero waste » parle du verbe « to Rot » qui signifie littéralement pourrir et a été transformé en français logiquement par « composter. »

Il y a un certain nombre de règles à connaitre lorsqu’on pratique le compost. Je dois reconnaitre que je ne les connais pas toutes, effectuant le mien sur mon balcon avec les composteurs bokashi, qui utilisent des champignons pour accélérer le process de compostage. Je vous ferai un article spécifique sur ce composteur qui me satisfait pleinement mais ce qu’il faut retenir c’est que dans un composteur on ne met pas d’oeufs (juste les coquilles broyées), ni de poisson ou de viande. On essaie de limiter les agrumes (oranges, citron notamment) et les épluchures d’oignons. Evidement pas de déchet autre qu’organique. Une fois que mon composteur est plein, on le laisse mariner 3 semaines en récoltant le jus régulièrement. Puis on le vide dans un compost public ou dans notre cas sur le tas de compost de mon oncle en région parisienne. Je ne connais pas le principe de lombri-composteur je ne pourrais pas en parler mais les personnes qui utilisent ce procédé en appartement dans mon entourage en sont très contents.

Je vais être franche avec vous : une fois qu’on a fait l’effort de s’y mettre, on a du mal à s’en passer. c’est simple, chez moi en mutualisant compost et recyclage nous sommes tout simplement passés de 5 poubelles de 30 litres par semaine à 2. C’est juste énorme. Notre poubelle a moins d’odeur et surtout il y a cette satisfaction que ce qui est né de la terre revient à la terre. Pour simplifier la vie, nos deux compost sont sur notre balcon et nous avons une poubelle de cuisine que nous remplissons la journée et vidons le soir.

Vous l’aurez compris je suis très fan du compostage e j’encourage tout le monde à s’y mettre. De plus en plus de compost de quartier se créent chaque année en France dans les villes, un vient d’être installé dans mon quartier, il est donc très facile de s’y mettre et promis, une fois commencé, vous ne pourrez plus vous en passer.

Et vous, vous vous êtes mis au compost ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :